À vendre : Morris Mini-Minor neuve… de 1968 !

Publié le sam 07/09/2019 - 05:35 . Mis à jour le ven 20/09/2019 - 09:50. par Jean-Luc Moreau

Parce que sa propriétaire n’a pas réussi à obtenir son permis de conduire, la voiture est restée stockée dans un garage depuis 1968. En 2019, pour les 60 ans de la Mini, elle est mise en vente par le réputé garage Woodham Mortimer près de Londres.

Morris Mini-Minor super luxe 1968
Crédit photo :
Woodham/Mortimer
Voir les photos

Dans le jargon des collectionneurs on appelle ça une « Time capsule » ou en français une capsule temporelle. Il s’agit d’un véhicule totalement préservé, dans son strict état d’origine comme s’il sortait de l’usine. De telles voitures sont extrêmement rares car pour être « hors du temps » elles doivent avoir été conservées dans des conditions parfaites.

271,8 miles au compteur, soit 437 km !

C’est le cas de cette Morris Mini-Minor super luxe de 1968. Elle n’affiche que 271,8 miles au compteur, soit 437 km mais le plus exceptionnel ce n’est pas ça. Des détails incroyables ont été préservés comme l’étiquette en carton du fabricant des ceintures de sécurité ou les housses en plastique des sièges. Le cuir a ainsi été protégé de la poussière qui le déshydrate et le fait se craqueler.

D’ailleurs, la sellerie prouve que la voiture a été stockée à l’abri de la lumière car, habituellement, l’éclat d’un intérieur « rouge tartan » comme celui-ci s’estompe rapidement lorsqu’il est exposé au soleil. Il est également extrêmement rare que les charnières de portes, qui sont ici extérieures et donc très exposées, ne soient pas ébréchées par l’usage. Sur cette voiture elles sont complètement immaculées dans leur coloris « Old English White ».

Morris Mini-Minor super luxe 1968
Crédit photo :
Woodham/Mortimer
Morris Mini-Minor super luxe 1968
Crédit photo :
Woodham/Mortimer
Morris Mini-Minor super luxe 1968
Crédit photo :
Woodham/Mortimer

« C’est un exemple vraiment unique de la Mini emblématique et c’est un privilège pour Woodham Mortimer de la proposer à la vente », a déclaré Jean-Marc Gales, le PDG de cette société spécialisée dans la vente, l’entretien et la préparation de voitures de collection. « La voiture offre une occasion unique de posséder ce qui doit être l’exemple le plus original au monde de la voiture classique la plus aimée de Grande-Bretagne » a-t-il ajouté.

Morris Mini-Minor super luxe 1968
Crédit photo :
Woodham/Mortimer

Le futur acquéreur ne remerciera sans doute jamais assez Madame B. Jones d’avoir raté son permis. Elle avait en effet acheté cette voiture pour apprendre à conduire et n’a jamais pu s’en servir. Elle a donc été soigneusement rangée à la fin des années 60 pour ne refaire surface que 51 ans plus tard, à l’occasion de l’anniversaire de la Mini !

Le choix de la date n’est pas anodin tout comme la campagne de communication autour de cette voiture exceptionnelle. Elle devrait ainsi atteindre des sommets. D’ailleurs, aucune estimation n’a été avancée et Woodham Mortimer attend des offres. On peut toutefois penser que cette Morris Mini-Minor Super Luxe, payée 1000 livres sterling en 1968, devrait facilement dépasser la barre des 100 000 livres sterling

Morris Mini-Minor super luxe 1968
Crédit photo :
Woodham/Mortimer
Voir les photos
à lire aussi