Et si vous rouliez en Batmobile ?

Publié le mar 24/09/2019 - 07:57 . Mis à jour le mar 24/09/2019 - 16:39. par Jean-Luc Moreau

La Batmobile de la série télévisée des années 60 est devenue une légende au fil du temps. Le modèle original bat des records dans les ventes aux enchères mais de nombreuses répliques plus ou moins fidèles circulent. On peut s’en procurer une pour moins de 100 000 €

Batmobile
Crédit photo :
Mecum Auctions
Voir les photos

« C'est la voiture la plus célèbre du monde ! » Le moins que l'on puisse dire, c'est que George Barris, son créateur, ne faisait pas dans la modestie lorsqu’il parlait de sa création (notons que l’Aston-Martin DB5 de James Bond est aussi considérée par ses créateurs comme la voiture la plus célèbre du monde…). Sans avoir totalement raison, il n'avait sans doute pas tout à fait tort car sa Batmobile, réalisée pour le feuilleton TV Batman au milieu des années 60, est passée à la postérité.

Pour comprendre, il faut faire un bond en arrière.

Batmobile
Crédit photo :
Barris Kustoms

La Batmobile a autant de succès que le héros lui-même !

Le 12 janvier 1966, les aventures télévisuelles de Batman débutent sur la chaîne ABC. Elles connaissent un succès immédiat en devenant, en moins d’une semaine, la cinquième meilleure audience de la chaîne. Les exploits de l'homme chauve-souris, inspirés de la BD de Bob Kane, font recette mais pas seulement pour l’humour kitsch et le jeu caricatural d’Adam West. Un autre acteur ébloui les téléspectateurs : la voiture du héro.  

Batman et Robin
La Batmobile devient plus célèbre que Batman et Robin
Crédit photo :
ABC
Des gadgets à faire pâlir l'Aston Martin DB5 de 007

Il faut dire que la Batmobile a un look incroyable, à mi-chemin d'une voiture et d'un avion. Elle possède également des gadgets à faire pâlir l'Aston Martin DB5 de 007. Il y a un coupe chaîne dans la calandre, des faisceaux laser, un radar, un téléphone (!) et même un lance-roquettes. L’engouement qu’elle suscite est même tel que Gorgi Toys décide d’en faire une miniature qui deviendra le modèle le plus vendu de la marque. En presque 40 ans de production (un record !), des millions d'enfants ont donc joué avec la Batmobile, ce qui a sans doute beaucoup contribué à sa notoriété incroyable.

Bref, on comprend mieux ce qui faisait la fierté de George Barris, le « roi des customs », décédé le 5 novembre 2015.

Batmobile Gorgi Toys
Batmobile Gorgi Toys
Crédit photo :
Heritage Auctions
Batmobile n°5
C’est la production qui a réclamé que le nom de tous les « gadgets » soit indiqué
Crédit photo :
Mecum Auctions
Batmobile n°5
la Batmobile dispose d'équipements futuristes qui sont devenus standards aujourd'hui comme le téléphone, le radar, ordinateur de bord ou une caméra.
Crédit photo :
Mecum Auctions

Un concept car Ford transformé en Batmobile

Comme pour l’Aston-Martin DB5  de James Bond, l’aventure avait bien mal commencé. C'est en effet Dean Jeffries, le principal concurrent de George Barris,  qui avait été contacté au départ par le producteur pour fabriquer la Batmobile. Ce spécialiste des voitures de cinéma travaillait sur la modification d'une Cadillac 59 Eldorado lorsque le studio l'appela pour lui annoncer que la date de tournage était avancée. Il n’avait matériellement plus le temps de terminer le modèle déjà en chantier et appela un de ses amis chez Ford pour lui demander ce qu'il avait de « futuriste » en rayon. « Un vieux concept Lincoln appelé le Futura !», lui répondit son contact.

Mais ce prototype à double poste de pilotage, construit à la main en Italie par le carrossier Ghia pour le salon de Chicago 1955, était remisé chez George Barris. Et comme Ford n'avait pas payé le gardiennage, Barris venait de racheter la « vieillerie » pour un dollar symbolique ! C'est donc Barris et non Jeffries qui se mit au travail pour transformer la Futura en Batmobile dans le délai imparti.

Lincoln Futura
La première Batmobile est un ancien concept car Ford, la Lincoln Futura, modifié pour les besoin de la série télévisée
Crédit photo :
Ford Motor Company
La turbine est un pot de peinture !

La Batmobile est construite en seulement 15 jours !

J’avais rencontré Georges Barris à la fin des années 2000 pour essayer, à Los Angeles, une des « répliques officielles » de la Batmobile. Il m’avait alors raconté l’histoire incroyable de la fabrication de l’auto : « nous avons travaillé nuit et jour avec les meilleurs carrossiers, se souvenait-il, malgré ses 84 ans. Et comme nous n'avions pas de budget nous avons fabriqué la turbine avec un pot de peinture à cinq dollars et les jets de gaz avec des buses d'arrosage de pelouse ». 

Vu le peu de temps disponible et le faible budget, la Batmobile adopte une robe noire brillante de voiture de série. Malheureusement, les projecteurs des studios de cinéma se reflètent dans la carrosserie ce qui complique singulièrement le tournage. Cette couleur doit être abandonnée au profit d'un noir mat à l'aspect du velours.

Batmobile n°5
Crédit photo :
Mecum Auctions

La peinture à peine sèche, la Batmobile tourna sa première scène avec, là aussi, bien des péripéties. Un des pneus (des pneus d’Indy Car) éclata à cause du poids trop élevé de cette voiture entièrement en métal (2 700 kg !). Les freins étaient inexistants et la tenue de route était sans doute l'aventure la plus dangereuse que Batman a eu à affronter ! D’ailleurs Barris remplaça rapidement le châssis « mou » du concept-car par celui, beaucoup plus rigide, d’une Ford Galaxie 1966…

Batmobile n°5
Crédit photo :
Mecum Auctions

Au volant de la Batmobile

Heureusement, ce n'est pas ce modèle original que j’ai eu le privilège d'essayer dans les rues d’Hollywood fin 2009. La Batmobile numéro 1, est un « chef-d’œuvre » inaccessible qui ne roule plus. Trois Batmobiles « officielles » en fibre de verre ont aussi été produites par Barris dans les années 60 mais elles sont aujourd'hui la propriété de collectionneurs privés ou de musées. Notre Batmobile est un modèle plus récent, construit au début des années 2000, toujours par Barris, pour le film TV « Retour à la Batcave ». Mais qu'importe, l'émotion est là !

Batmobile
La Batmobile est devenue si célèbre, qu’en octobre 1966, elle a même été homologuée pour la route par l’administration américaine !

Dans le trafic, la voiture déchaîne les passions. Les automobilistes s'arrêtent pour la photographier avec leurs téléphones portables. Les Ferrari, Bentley et autres Lamborghini qui encombrent les rues de Beverly Hills semblent soudain fades et banales. Tout autour, c'est la frénésie ; ce qui n'a rien de confortable car il est impossible de voir l'avant la voiture à travers le pare-brise bulle. Il n'y a pas non plus de rétroviseurs et, manque de chance, le rideau de fumée, pour éloigner les curieux, n'est pas opérationnel. L'expérience est donc terrifiante mais aussi terriblement exaltante. Que peut-on conduire de mieux ? La BD5 de 007 ? J’ai déjà le Walther PPK et le costume…

Batmobile n°5
La voiture était supposée être propulsée par un moteur à turbine atomique. En fait, sous le capot, se cache un banal V8 Ford qui a bien du mal à mouvoir les 2,7 tonnes de l’ensemble.
Crédit photo :
Mecum Auctions

Acheter une Batmobile

Si vous avez toujours rêvé de jouer les justiciers masqués, il est peut-être temps de franchir le pas ! Un costume de Batman ne coûte pas très cher et la voiture de l’homme chauve-souris court presque les rues. Bien sûr, il n’est pas question des 4 Batmobiles « officielles » construites par Barris. La première, sur la base de la Lincoln Futura, est devenue inaccessible pour le commun des mortels. Elle a été adjugée 4,62 dollars lors d’une vente aux enchères par Barrett-Jackson à Scottsdale en 2013, puis cédé à nouveau, lors d’une vente privée cette fois, en 2015, pour un prix inconnu mais sans doute supérieur.

Batmobile vente Barrett-Jackson 2013
La première Batmobile s'est vendue 4,62 millions de dollars à Scottsdale en 2013
Crédit photo :
Barrett-Jackson

Les 3 Batmobiles en fibre de verre, construites sur des bases de Ford Galaxie, sont dans des musées ou des collections privées. Une 5e Batmobile a été reconnue par Georges Barris. Elle n’a pourtant pas été fabriquée par lui. C’est Jim Sermersheim, fan de la série, ingénieur de profession, qui réalisa cette réplique sur la base d’une Ford  Thunderbird de 1958. Elle était si parfaite que Barris en fit l’acquisition en 1968. Proposée à la vente par Mecum Auctions en 2017, elle était estimée, à l’époque, entre 275 000 et 325 000 dollars.

Batmobile n°5
Crédit photo :
Mecum Auctions

Mais on peut se glisser dans la voiture de Bruce Wayne pour beaucoup moins cher. De nombreux amateurs de Batman ont fait fabriquer des répliques, souvent de bonne facture, sur la base de grosses berlines américaines. Mecum Auctions aux USA a ainsi proposé à la vente de Louisville, en septembre 2019, une Batmobile sur une base de Chevrolet Caprice pour 70 000 dollars. Il en passe régulièrement dans les ventes aux enchères. Toute la difficulté en Europe étant de faire homologuer ce type d’engin pour rouler sur la route… Ce qu’autorise la législation américaine !

Batmobile Chevrolet Caprice
Crédit photo :
Mecum Auctions
Voir les photos
à lire aussi