Comment bien hiverner votre ancienne ?

Publié le mar 05/11/2019 - 12:49 . Mis à jour le mar 05/11/2019 - 13:01. par Jean-Luc Moreau

L’hiver n’est pas la saison la plus propice pour faire rouler les vieilles autos. Si vous décidez de remiser la vôtre dans l’attente d’une météo plus clémente, voici 5 conseils à suivre pour la retrouver en pleine forme au printemps

Renault Juva quatre
Crédit photo :
Jean-Luc Moreau
Voir les photos

Faites le plein

La corrosion est le pire ennemi de toutes les voitures anciennes. Or, l’air que nous respirons est chargé en humidité. Dans le réservoir d’une voiture immobilisée pendant longtemps, cette humidité peut se condenser et les gouttelettes d’eau ainsi formées vont irrémédiablement faire rouiller les parois en métal (les voitures plus récentes sont moins sensibles car leurs réservoirs sont en « plastique »). Pour éviter ce phénomène, il est donc recommandé de remplir le réservoir le plus possible.

Il est également essentiel d’utiliser du SP 98 qui ne contient pas d’éthanol pur. Le SP 95 et surtout le SP 95 E10 vieillissent beaucoup moins bien et accélèrent la corrosion. Il faut aussi ajouter un stabilisateur de carburant lorsqu’on fait ce plein d’hivernage puis faire tourner la voiture pour que le stabilisateur soit présent dans tout le circuit d’alimentation. Cela évite de se retrouver au printemps avec des gommes et des vernis qui bloquent les carburateurs ou les injecteurs.

Plein d'essence
Crédit photo :
Jean-Luc Moreau
Voir les photos

Débranchez la batterie

Les vieilles autos n’ont pas besoin d’une alimentation constante pour préserver les informations du calculateur électronique. Il n’y a donc aucun risque à débrancher la batterie. Cela préserve également le véhicule des courts-circuits qui ne sont pas si rares sur certaines productions d’outre-Manche… Il faut aussi avoir présent à l’esprit que, même débranchée, une batterie se vide progressivement. L’idéal est donc d’utiliser un chargeur avec une fonction « free floating » qui peut rester branché en permanence sans surcharger la batterie. Si votre batterie possède des bouchons vissés, il est également important de refaire le niveau d’eau distillée juste au-dessus des plaques de plomb. Il ne faut pas oublier qu’en prenant soin de sa batterie on peut doubler sa durée de vie !

Chargeur de batterie
Crédit photo :
Jean-Luc Moreau
Voir les photos

Gonflez vos pneus

Les pneus perdent naturellement de la pression avec le temps. L’hiver, le froid fait aussi baisser leur pression interne. Pour ces 2 raisons, il est essentiel de surgonfler les pneumatiques avant une longue période d’immobilisation. Une pression de 3 bars n’endommagera pas les enveloppes et leur évitera d’être déformés par le poids du véhicule qui s’exerce toujours au même endroit. D’ailleurs, si on en a la possibilité, il est préférable de déplacer légèrement la voiture régulièrement.

On peut aussi choisir de monter le véhicule sur des chandelles. C’est un choix plus contraignant qui présente un risque pour la suspension. Elle est en effet conçue pour être comprimée par le poids de la voiture. Une position prolongée en extension la soumet à une contrainte anormale.

gonflage pneu 3 bars
Crédit photo :
Jean-Luc Moreau
Voir les photos

Faites la vidange

Les huiles minérales, fréquemment utilisés sur les véhicules anciens, ont une résistance moindre à l’oxydation. Elles se chargent plus facilement en humidité, principalement si la voiture ne roule pas fréquemment. Cette eau contenue dans le lubrifiant risque d’endommager l’intérieur du moteur et de provoquer de la corrosion. C’est pour cette raison qu’il est préférable de faire la vidange avant l’hiver et non pas au printemps juste avant de reprendre la route. Pensez aussi à changer le filtre à huile à chaque vidange. Enfin, si vous avez fait le choix de ne pas vidanger votre auto avant la trêve hivernale, faites un long parcours avant le stockage pour faire monter la température de l’huile au-dessus de 100 °C et ainsi évaporer l’humidité qu’elle contient.

vidange huile
Crédit photo :
Jean-Luc Moreau
Voir les photos

Nettoyez votre auto

Il est toujours plus agréable d’avoir une voiture propre dans son garage. Mais cette fois, l’intérêt n’est pas simplement esthétique. De la crasse sur les éléments du soubassement va retenir l’humidité et provoquer, à terme, une corrosion destructrice. De même, une peinture souillée va s’oxyder plus rapidement et perdre de son brillant. Avant le stockage il faut donc laver soigneusement le châssis et la carrosserie. Pour cette dernière il est conseillé d’utiliser, en complément, une cire qui va la protéger. Il faut aussi enduire les caoutchoucs d’une fine couche de vaseline ou d’un produit spécifiquement adapté.

La touche finale est une housse qui protégera votre belle endormie de la poussière et des rayons UV.

housse auto
Crédit photo :
Jean-Luc Moreau
Voir les photos
À éviter absolument :
  • • Les chauds et froids. Il vaut mieux stocker une voiture au froid en permanence que lui faire subir des variations incessantes de température. Elles vont provoquer de la condensation et au final de la corrosion
    • Des démarrages répétés. Démarrer régulièrement une voiture, sans la faire rouler est destructeur pour la mécanique. L’enrichissement à froid va encrasser le circuit d’alimentation. Pire, ne pas faire monter suffisamment l’huile en température va provoquer de la condensation et, encore une fois, de la corrosion dans le moteur. Cette condensation va aussi s’attaquer au système d’échappement.
à lire aussi