Pneu Tubeless et chambre à air : le mariage interdit ?

Publié le lun 26/08/2019 - 09:53 . Mis à jour le lun 23/09/2019 - 17:59. par Jean-Luc Moreau

À part les pneus spécifiques aux ancêtres, aujourd’hui tous les pneumatiques disponibles sur le marché sont sans chambre (Tubeless). Alors, que faire lorsque la voiture est équipée de jantes non adaptées à ce type de pneus ?

Peugeot 203
Sur les voitures des années 50, comme cette Peugeot 203, il faut obligatoirement monter des chambres à air si on possède des jantes "tube type"
Crédit photo :
Peugeot
Voir les photos
Chambre à air

Les manufacturiers de pneumatiques interdisent le montage d’une chambre à air sur une roue Tubeless.

Là, il est important de bien insister sur le terme roue, c’est-à-dire un ensemble jante + pneumatique. Le montage d’une chambre à air est donc interdit si la jante ET le pneu sont Tubeless. Dans ce cas, le risque est en effet double. En effet, lors des flexions répétées de la carcasse, il va se produire une friction et donc un échauffement entre l’enveloppe interne du pneu et la chambre à air. À grande vitesse, cet échauffement peut se traduire par un éclatement et toutes les conséquences dramatiques qui en découlent... Le profil spécial de la jante Tubeless peut aussi provoquer un pincement de la chambre à air et sa perforation, surtout si la pression n’est pas correcte.

à retenir
  • La règle est simple : pas de chambre à air dans une ROUE Tubeless !

Maintenant, si votre auto dispose de jantes Tube Type (avec chambre à air) et que vous souhaitez absolument les conserver, comment faire ?

Prenons deux exemples concrets :

  • une Peugeot 504 cabriolet de 1969, équipée de roues optionnelles en aluminium « Dunlop », rares et bien plus belles que les jantes en tôle « Tubeless » qui sont aujourd’hui disponibles.
  • une Jaguar Type E, série 1, de 1966 dont les jantes à rayons d’époque (Tube Type) sont encore en parfait état. Beaucoup les remplacent par des jantes à rayons « Tubeless » plus larges à fin d’adopter une monte « moderne » moins onéreuse que des Michelin 185/80 R 15, qui garantissent pourtant la neutralité du comportement et le look d’origine.
Peugeot 504 cabriolet 1969
Peugeot 504 cabriolet 1969
Crédit photo :
Jean-Luc Moreau
Voir les photos
Jaguar Type E 1967
Jaguar Type E 1967
Crédit photo :
Jean-Luc Moreau
Voir les photos

Dans les deux cas, en conservant les jantes d’origine Tube Type, il est fortement déconseillé de monter des pneus Tubeless sans ajouter une chambre à air. Des fuites peuvent en effet se produirent entre le pneu et la jante. Dans le cas de la Jaguar, le problème est encore accentué par les rayons, car l’étanchéité n’est pas assurée au niveau de la tête de ces derniers.

Comme aucun pneumatique « Tube Type » n’est désormais disponible pour ces voitures, les TNPF (travaux de normalisation des pneumatiques pour la France) autorisent le montage d’une chambre à air avec des pneus Tubeless sur des jantes Tube Type. Il faut toutefois prendre certaines précautions :

  • monter une chambre à air de dimension adaptée aux pneumatiques
  • respecter les préconisations habituelles de montage des chambres à air
Quels pneus pour une voiture de collection ?
à lire aussi