Tout ce que vous devez savoir sur l’entretien et la charge des batteries

Publié le mar 02/07/2019 - 16:36 . Mis à jour le lun 23/09/2019 - 16:02. par Jean-Luc Moreau

Nous avons tous vécu un jour ou l’autre l’expérience traumatisante du simple clic lorsqu’on tourne la clé de contact. La batterie est, de loin, la première source de panne. Voilà pourquoi il faut en prendre soin et respecter certaines règles pour ne pas qu’elle vous lâche, surtout si elle n’est pas utilisée régulièrement.

La Jamais contente de Camille Jenatzy
En 1899, la Jamais Contente, première voiture à dépasser la barre symbolique des 100 km/h utilisait des batteries au plomb… comme votre auto !
Crédit photo :
Jean-Luc Moreau

Si la technologie des batteries a fait de gros progrès ces dernières années, les voitures anciennes sont toujours majoritairement dotées de batteries humides plomb/acide dont l’invention remonte au milieu du XIXe siècle ! Pourtant, malgré son âge, cet accumulateur fiable et abordable est encore très largement méconnu des automobilistes. Savez-vous par exemple que c’est la chaleur qui détériore une batterie (en provoquant l’évaporation de l’électrolyte) et pas le froid ! Lorsque les plaques de plomb ne sont plus couvertes par le mélange eau/acide, la dégradation est ultra rapide. On peut refaire le niveau avec de l’eau distillée si la batterie possède des bouchons vissés. Dans le cas contraire, il est interdit d’y toucher. L’ouvrir signifie sa mort à court terme.

bouchons batterie
Si une batterie ne possède pas de bouchons comme ceux-là, il ne faut surtout pas chercher à l’ouvrir
Crédit photo :
Jean-Luc Moreau

Il faut juguler la décharge lente mais régulière

Même débranchée, une batterie se vide progressivement. On peut connaître son état de charge en vérifiant la tension à ses bornes. Si elle est inférieure à 11,7 V, elle est à plat. Attention, une décharge trop prolongée peut provoquer sa mort prématurée. Sur un véhicule qui roule peu, il est nécessaire de faire une charge complète mensuellement. L’idéal est de posséder un chargeur avec une fonction «free floating » qui peut rester branché en permanence sans surcharger la batterie.

free floating
Les chargeurs modernes ont une fonction « Free Floating » qui maintient la charge optimale sans endommager la batterie
Crédit photo :
Jean-Luc Moreau

Gare au démarrage avec des câbles ou un booster !

Autre erreur à ne pas commettre : démarrer avec des câbles (ou un booster) et imaginer que l’alternateur (ou pire, la dynamo) sera capable de recharger entièrement la batterie après quelques dizaines de km. Il n’en est rien ! Un tel traitement va, là aussi, gravement réduire sa durée de vie. Il est impératif de recharger une batterie qui était à plat avec un chargeur adapté, même après avoir roulé.

Votre vieille batterie peut tuer l’alternateur !

La vérification de la tension est nécessaire mais pas suffisante. Elle n’indique pas si votre batterie est en bonne santé. Le seul moyen de le savoir est de posséder un analyseur de batteries ou un chargeur dit « intelligent » qui va tester sa capacité de charge. Une batterie qui prend mal la charge va fortement solliciter l’alternateur. Elle va lui faire débiter un ampérage jusqu’à trois fois supérieur à la normale et provoquer son échauffement. Au mieux, c’est une usure accrue, au pire la mort du pont de diodes et la panne.

Dynamo Alfa Romeo Giulia
Sur une voiture ancienne, une batterie défaillante peut rapidement « griller » la dynamo
Crédit photo :
Jean-Luc Moreau

Se méfier du circuit de charge

Les voitures anciennes ont des circuits de charge dont la régulation est loin d’être précise. C’est d’autant plus vrai avec des dynamos. Avec une batterie « faible », la sollicitation risque de faire varier la tension dans des proportions importantes. C’est comme vouloir remplir une bouteille sous un robinet grand ouvert avec la main qui tremble. Or, au-delà de 14,7 V, on dégrade irrémédiablement la batterie. C’est un cercle vicieux que l’on peut endiguer avec des charges régulières.

Une bonne batterie, c’est aussi de bonnes connexions

Sur le haut de la batterie, les bornes et les connexions doivent être soigneusement nettoyés avec de l'eau et du bicarbonate de soude pour éliminer la saleté ou l'humidité. Les surfaces sales ou humides augmentent la probabilité de décharge. L’idéal est de les graisser avec une graisse conductrice (graisse au cuivre) pour les protéger de la corrosion.

Graisse cuivrée
Une graisse conductrice va maintenir un bon contact électrique et éviter la sulfatation
Crédit photo :
Jean-Luc Moreau

Investir dans un chargeur « moderne »

Les chargeurs de dernière génération, dits « intelligents », font une maintenance complète de la batterie. Le processus de charge est divisé en plusieurs étapes : test, désulfatation par impulsions, charge à tension croissante, charge à intensité décroissante, reconditionnement*et maintien de la charge. En les utilisant régulièrement, une batterie de bonne qualité peut voir sa durée de vie doubler et ainsi aller jusqu’à 12 ans. L’investissement est rentable puisque le prix du premier chargeur Ctek, l’inventeur de cette technologie, tourne autour de 70 €.

*Pendant l’étape de reconditionnement, la tension est augmentée pour produire du gaz dans la batterie. Ce dégagement gazeux mélange l’acide de la batterie et restaure son énergie. Cette opération de reconditionnement doit être effectuée au maximum une fois par an, uniquement sur les accumulateurs plomb/acide liquides.

chargeur de batterie CTEK
Des chargeurs très performants, permettent d’entretenir, de régénérer et de doubler la durée de vie d’une batterie
Crédit photo :
Jean-Luc Moreau

Choisir une bonne batterie

Le conseil peut paraître superflu, pourtant les économies en la matière ne sont jamais judicieuses. Les batteries premier prix, construites avec des plaques de plomb minces, ont une durée de vie qui ne dépasse en général pas 4 ans. C’est deux fois plus pour un accumulateur de qualité ! Sachant que l’écart de prix est rarement supérieur à 50 %, la bonne affaire n’est pas celle que l’on croit. Et puisqu’il faut bien parler de marques, les meilleures sont : Varta, Banner et FIAMM (pour les hauts de gamme).

batterie Varta
Une batterie de bonne qualité peut durer deux fois plus longtemps qu’une batterie premier prix
Crédit photo :
Jean-Luc Moreau
Voir les photos
à lire aussi