10 conseils pour les ventes aux enchères

Publié le ven 28/06/2019 - 14:42 . Mis à jour le ven 20/09/2019 - 10:17. par Jean-Luc Moreau

Dans le domaine de la voiture de collection, les ventes aux enchères sont de petits ou de grands événements qui rythment et parfois orientent le marché. Il peut être tentant, voire exaltant d’y participer. Pour que l’aventure ne se transforme pas en catastrophe, voici 10 conseils avisés à respecter.

"Établissez une liste"

Avant l’exposition, dressez une liste des voitures qui vous intéressent à l’aide du catalogue. N’hésitez pas à glaner des informations extérieures comme par exemple la Cote Argus Classic®, ou mieux : l’Expertise Argus Classic® de ces modèles. L’exposition vous servira à restreindre cette liste et non à l’enrichir, cela en fonction de l’examen des voitures et éventuellement des discussions que vous pourriez avoir avec les propriétaires. C’est à ce moment que l’intervention d’un expert est recommandée. À défaut, l’outil Expertise Argus Classic® sur une tablette ou sur un Smartphone vous permet d’établir une cote au plus juste du modèle que vous avez sous les yeux.

vente RM Sotheby's Amelia Island
Le catalogue est indispensable si vous voulez vous intéresser sérieusement à une vente. Il regroupe toutes les informations sur l’historique des modèles ainsi que leur estimation
Crédit photo :
Darin Schnabel ©2019 Courtesy of RM Sotheby's
Voir les photos

"Faites-vous aider par un expert"

Le monde des ventes aux enchères ressemble plus à une fosse aux requins qu’à un parterre de Bisounours. Pour éviter les déconvenues, si vous n’êtes pas vous-même un spécialiste du modèle convoité, il est judicieux, et souvent rentable, de se faire aider par un expert. Il pourra inspecter minutieusement la voiture avant la vente, vérifier la concordance des numéros de série, estimer plus justement le bien. Son jugement sera aussi plus objectif que le vôtre car exempt d’influence émotionnelle.

R5 Turbo 1985 vente RM Sotheby’s Essen avril 2019
L’exposition permet de voir les modèles qui seront proposés à la vente. Ici, une R5 Turbo 1985 lors de la vente RM Sotheby’s à Essen en avril 2019
Crédit photo :
RM Sotheby’s
Voir les photos

"Rendez-vous à l’exposition"

Il est primordial d’accorder une grande importance à l’inspection pendant l’exposition car ensuite aucun recours n’est possible, sauf en cas de vice caché majeur ou de tromperie. L’expert de la maison de vente est censé avoir vérifié l’authenticité du bien et évalué précisément son état. Il est considéré comme responsable d’une description faite dans le catalogue de vente mais ces derniers sont surtout là pour vous convaincre d’acheter une voiture. Le texte est soigneusement rédigé afin de minimiser, voire de masquer, les défauts tout en mettant en avant le « coloris unique : vert pomme/jaune citron » !

Exposition vente aux enchères RM Sotheby's Fort Lauderdale
Les photos, le texte du catalogue, l’exposition font tout pour mettre en valeur les voitures destinées à la vente. Il est donc essentiel de se faire une opinion personnelle lors de l’exposition
Crédit photo :
Andrew Miterko RM Sotheby's
Voir les photos

"Essayez la voiture"

Ce n’est malheureusement pas toujours possible dans le cas de ventes « classiques ». Imaginez une Ferrari 250 GTO aux mains d’un amateur trop fébrile… Parfois cependant, l’exposition autorise une rapide prise en main, ce qui permet souvent de découvrir qu’une auto en état « parfait » ne correspond pas vraiment à cette définition.

Alfa Romeo Giulietta Spider
Très peu de maisons de vente permettent d’essayer les voitures lors de l’exposition. Mais si c’est possible, n’hésitez pas ! Même pour simplement faire le tour du parking…
Crédit photo :
Cymon Taylor/ RM Sotheby's
Voir les photos

"Soyez sur place"

Aujourd’hui, il est possible d’enchérir par Internet (un supplément de commission peut être appliqué par certaines maisons de vente) ou de déposer un ordre d’achat avant la vente, mais il est préférable d’être sur place pour se plonger dans l’ambiance. Il ne s’agit pas de profiter de l’atmosphère de la vente mais d’analyser tous les petits signes qui vont influer sur l’enchère finale. Ainsi, le premier enchérisseur est souvent la personne à surveiller, car la plus intéressée par le véhicule. La voix et la cadence du commissaire-priseur en disent également long sur l’intérêt du lot. Sa gestuelle aussi. Une main ouverte peut indiquer une offre réelle alors qu’une main fermée peut révéler un bluff, utilisé pour atteindre le prix de réserve.

vente RM Sotheby’s Essen avril 2019
La gestuelle du commissaire-priseur n’est pas anodine. Ici une main ouverte signifie vraisemblablement une enchère réelle et non un bluff
Crédit photo :
RM Sotheby’s
Voir les photos

"Soyez patients"

Les bonnes affaires sont comme les trains : si on en loupe une, il y en aura de toute façon une suivante. Il est important d’avoir cette phrase à l’esprit pour ne pas être emporté par l’excitation de la vente. Le mieux, quand on n’a pas d’expérience, est sans doute de se rendre au préalable dans une vente où l’on n’a pas décidé d’acheter de voiture pour observer et analyser cet environnement particulier. Une fois le jour J arrivé, face à l’objet convoité, ne soyez pas le premier à enchérir. Pour vos « concurrents » vous seriez alors « celui qui veut le plus la voiture ». Montez graduellement vers la réserve s’il y en a une. Si vous faites preuve de sang-froid, il est même préférable de n’enchérir qu’à la fin, ce qui évite les décisions émotionnelles.

Amelia Island Darin Schnabel ©2019 Courtesy of RM Sotheby's (2)
Attention de ne pas s’emporter. Être le premier à enchérir peut trahir votre enthousiasme pour un modèle et mettre la puce à l’oreille de vos « concurrents »
Crédit photo :
Darin Schnabel ©2019 Courtesy of RM Sotheby's
Voir les photos

"Fixez une limite"

Dans l’excitation des enchères, il est facile de se laisser emporter lorsque l’objet de la vente est l’auto dont vous rêvez depuis votre tendre enfance. Face à cette madeleine de Proust, le seul garde-fou est de déterminer une valeur maximale AVANT la vente. Il est important d’écrire ce chiffre sur quelque chose que vous avez sous les yeux, quitte à gribouiller dans votre main. N’oubliez pas non plus que la valeur au marteau est soumise à des frais. Ils consistent en une commission, soumise à TVA dont le montant, dégressif avec l’augmentation du prix, va de 12 % à 25 % (elle est variable d’une maison de vente à l’autre et pas forcément dégressive chez certains). Pour les ventes judiciaires, les frais sont fixés à 14,40 % TTC par la loi.

1937 Mercedes-Benz 540 K Cabriolet A vente RM Sotheby’s Essen avril 2019
Le principe même des enchères peut faire grimper rapidement les prix si plusieurs acheteurs sont en lice. Par exemple cette Mercedes Benz 540 K a été adjugée 2 255 000 euros
Crédit photo :
RM Sotheby's
Voir les photos
Porsche 550 RS vente RM Sotheby's PARIS 2019 REMI DARGEGEN (2)
On peut vite être emporté par la passion. Qui n’a pas rêvé de conduire la voiture de James Dean ? À Paris, en 2019, cette Porsche 550 RS, identique à celle de la star, est partie pour 3 042 500 euros chez RM Sotheby’s
Crédit photo :
RM Sotheby's PARIS 2019 REMI DARGEGEN
Voir les photos

"Soyez sûrs de votre achat"

Enchérissez judicieusement car, lorsque le marteau tombe, le véhicule vous appartient et vous devez vous acquitter du montant de l’enchère, additionné des frais. La seule façon de se rétracter (hormis un recours pour fraude) est la « folle enchère ». Le véhicule est alors remis en vente et si le prix est inférieur à la première adjudication, vous êtes tenus de payer la différence. Exemple : la Peugeot 205 GTI de vos rêves vous a fait tourner la tête et vous avez fait monter les enchères sans vous en rendre compte jusqu’à 20 000 euros. Trop cher pour vos finances ! L’auto va donc être remise en vente ultérieurement. Et si l’adjudication se fait à 15 000 euros, vous devrez payer : 20 000 -15 000 = 5000 euros au vendeur pour ne pas le léser.

Fort LauderdaleAndrew Miterko RM Sotheby's (3)
Au marteau, vous ne pouvez plus vous rétracter si vous êtes le dernier enchérisseur à moins d’avoir recours à la « folle enchère » qui peut vous coûter très cher
Crédit photo :
Andrew Miterko RM Sotheby's
Voir les photos

"Achetez au bon endroit"

Le choix de la salle des ventes et de la maison de vente aux enchères dépend du type de voiture que vous souhaitez acquérir (on ne trouve pas de Ferrari 250 GTO dans les ventes des domaines…). Les maisons les plus prestigieuses et les ventes à « grand spectacle » attirent les amateurs fortunés qui risquent de tirer vers le haut les prix de tous les modèles proposés. Pour acheter une Peugeot 504 cabriolet, vous avez donc plus de chances de faire une bonne affaire en province que chez Artcurial à Paris par exemple. Un achat à l’étranger est également possible mais il faut alors prendre en compte les frais bancaires pour le paiement, le prix du transport et les taxes douanières si le véhicule ne vient pas de l’union européenne.

Duesenberg Model J 'Sweep Panel' Dual-Cowl Phaeton by LeBaron 1930
Une voiture américaine vendue aux USA sera plus chère que le même modèle mis aux enchères en Europe. Cette Duesenberg Model J a atteint 1 650 000 euros chez RM Sotheby’s en Floride
Crédit photo :
Darin Schnabel ©2019 Courtesy of RM Sotheby's
Voir les photos

"Ne baissez pas les bras"

Vous avez été un peu timide pendant la vente et l’auto que vous convoitiez n’a pas atteint son prix de réserve et n’a donc pas été vendue ? Rassurez-vous, la procédure « after sale » vous permet, dans les 30 jours suivant la vente, de faire une offre au moins égale à la dernière enchère. Attention, il ne s’agit pas d’une transaction entre particuliers. Selon le code du commerce, cette vente doit être effectuée par l’opérateur mandaté par le vendeur du bien. Le prix convenu sera donc augmenté de frais comme lors d’une vente aux enchères publique. Toutefois, il est possible de négocier ces frais à la baisse… pensez-y !

1950 Citroën HY Panelvan Kevin Van Campenhout © 2018 Gracieuseté de RM Sotheby's
Vous avez loupé ce superbe Citroën HY ? S’il n’a pas été adjugé, vous pouvez encore l’acheter après la vente aux enchères sous certaines conditions
Crédit photo :
Kevin Van Campenhout ©2018 Courtesy of RM Sotheby's;
Voir les photos
à lire aussi