Essai Chevrolet Corvette C3 cabriolet 1968, 427 cubic inch : Peur bleue !

Publié le mer 03/07/2019 - 09:39 . Mis à jour le dim 13/10/2019 - 20:03. par Jean-Luc Moreau

Le film les dents de la mer a terrorisé toute une génération. La corvette C3 « big block » est de la même trempe… On ne se remet pas de sa morsure !

Chevrolet Corvette C3 cabriolet 1968
La Chevrolet Corvette C3 est en fait une C2 avec une carrosserie de « concept car »
Crédit photo :
T.Antoine/ACE-Team
Voir les photos

La livrée bleue « le Mans » de notre C3 cabriolet n’est pas anodine. Certes, elle fait référence (avec une certaine légitimité) à la plus prestigieuse course automobile du monde, mais elle fait encore plus ressembler notre voiture à un requin. Rien d’anormal, la C3 est dérivée d’un show car (Mako Shark 2), lui-même inspiré d’un vrai requin Mako que certains plongeurs nomment affectueusement « la torpille avec des dents ».

Chevrolet Corvette C3 : l’histoire du squale de la route
Un capot 20 cm plus long que celui d’une Jaguar type E !
Chevrolet Corvette C3 cabriolet 1968
Le capot est immense et pourtant il ne reste pas beaucoup de place en dessous !
Crédit photo :
T.Antoine/ACE-Team
Voir les photos

Disons-le : la bête impressionne. Il y a d’abord ce museau qui n’en finit pas (2, 18 mètres). Ces ailes bodybuildées qui accueillent, sur notre modèle d’essai, des jantes « rallye wheel », chaussées de pneus 255/60 R15. Une monte qui n’est pas juste là pour « faire joli » comme vous le lirez plus loin. Il y a ces ouïes sur les ailes avant, comme les branchies du requin, pour faire « respirer » la mécanique. Ce pare-brise très incliné, planté comme un aileron. Ces petits pare-chocs chromés (présents sur la C3 jusqu’en 1973) qui brillent tels des dents dans les reflets de l’eau. Et cette poupe incurvée, percée de 4 feux ronds, dont le becquet intégré fait penser à une… nageoire caudale… Voilà pour l’effet Waouuh.

Dedans, une Logan fait luxe face à la C3 !
Chevrolet Corvette C3 cabriolet 1968
Les ouïes sur les ailes avant et les grosses roues ne sont pas là que pour faire joli !
Crédit photo :
T.Antoine/ACE-Team
Voir les photos

La première Corvette C3 affiche une qualité de fabrication miséreuse

Dans le détail, le modèle 68 n’est pas franchement la Corvette la mieux construite. Par exemple, n’essayez pas d’ajuster parfaitement les éléments chromés de la calandre : c’est impossible. Les poignées de portes, avec le poussoir sur la partie latérale et la poignée sur le dessus, nécessitent les deux mains pour ouvrir ! Heureusement, le « mal » sera réparé dès 1969 avec une unique poignée.

Chevrolet Corvette C3 cabriolet 1968
Les poignées de portes, propres au modèle 1968, sont tout sauf pratiques
Crédit photo :
T.Antoine/ACE-Team
Voir les photos

Les habillages intérieurs, en vrai plastique, s’ajustent approximativement. Par comparaison, même les pires produits Low cost actuels font luxueux en termes de qualité perçue ! Et que dire de l’espace intérieur ? Malgré les 4, 62 m de long de la voiture, il est exigu, surtout en largeur à cause de la forme « en bouteille de Coca-Cola » de la C3. En plus, il n’y a pas de coffre ! Tout juste un petit espace pour les bagages derrière les deux sièges, là-même où se range la capote. Notre modèle est en effet un cabriolet, la carrosserie la plus populaire en 1968 (2/3 de la production). Une tendance qui s’inversera définitivement l’année suivante au profit du coupé T-top.

Chevrolet Corvette C3 cabriolet 1968
Voilà l’unique coffre, situé derrière les sièges ! On n'emportera pas plus de deux petites valises
Crédit photo :
T.Antoine/ACE-Team
Voir les photos

Un habitacle étriqué d’où on ne voit pas la route !

Bon, si l’on parvient à s’installer au volant sans trop de mal, trouver la position de conduite idéale est une autre paire de manches. Les sièges se règlent longitudinalement… un point c’est tout ! Pour conserver un peu de garde au toit (car la C3 est plus basse que la C2 avec le même châssis) l’astuce a consisté à incliner fortement les dossiers. Résultat : si vous mesurez moins de 1,70 m n’espérez pas voir la route devant l’auto. Ni même les côtés avant, avec les grandes ailes proéminentes. Et encore moins le museau du squale, surtout si le modèle est doté, comme le nôtre, d’un proéminent capot « L88 » destiné à amener les m³ d’air frais au monstre tapi dessous. La clé est située sur le tableau de bord, une configuration unique à l’année 68 puisqu’elle rejoindra la colonne de direction l’année suivante.

Chevrolet Corvette C3 cabriolet 1968
L’habitacle est étriqué mais le paradoxe c’est que si on mesure moins de 1,70 m, on ne voit pas la route !
Crédit photo :
T.Antoine/ACE-Team
Voir les photos

Son moteur Chevrolet Corvette C3 cabriolet big block 1968

à lire aussi