Essai Jaguar XK8 4.0 1997 : un fauve aux pattes de velours

Publié le lun 09/09/2019 - 14:00 . Mis à jour le lun 30/09/2019 - 15:50. par Jean-Luc Moreau

Elle est belle, confortable, performante et porte un nom prestigieux. Bref, cette digne descendante de la Type E a tout pour plaire, son principal atout étant qu’elle est encore accessible

Jaguar XK8 4.0
Crédit photo :
Jaguar
Voir les photos

À la fin des années 80, Jaguar n’était plus que l’ombre d’elle-même. En proie à de graves difficultés financières, avec de sérieux problèmes de qualité la marque britannique avait dû se « vendre » au géant américain Ford. Nombre de puristes ont alors vu dans ce rachat la fin d’un mythe. Mais par chance, Ford a tenu ses promesses. Il a conservé l’identité de la marque, réussissant même l’exploit de faire renaître Jaguar de ses cendres. Dans le giron du groupe américain, la firme de Coventry a retrouvé sa superbe. La berline X300, lancée en 1994, a marqué le renouveau de la production puis la superbe XK8, présentée au salon de Paris en 1996 à parachevé cette véritable résurrection... en faisant du même coup oublier le très controversé coupé XJS…

Une arme de séduction très efficace !

Jaguar XK8 4.0 : Classe !

Même si l’on découvre pour la première fois la XK8, on sait immédiatement que c’est une Jaguar. Exploit que peu de voitures contemporaines arrivent à réaliser, ce modèle d’allure moderne synthétise parfaitement 75 années de dynastie Jaguar. Les non-initiés lui trouvent une silhouette souple et puissante, évident reflet du félin qu’elle incarne, tandis que les passionnés puisent leurs références dans les mythiques XK 120 et Type E des années 50 et 60. Dans l’un ou l’autre cas, on craque.

Jaguar XK8 4.0
La ligne de la Jaguar XK 8 fait penser à l’Aston-Martin DB7, mais aussi la Jaguar Type E. Deux belles références !
Crédit photo :
Jaguar
Voir les photos

Pour l’avoir expérimenté, la XK8 est même une arme de séduction très efficace ! C'est drôle on se sens tout de suite plus beau (ou plus belle) à son volant… Face à elle, les Porsche ou les Ferrari passent presque pour des voitures de garçons coiffeurs (c’est vrai que j’exagère). En fait, la XK8 possède ce petit plus qui fait aujourd’hui si cruellement défaut à de nombreuses voitures de sport : la classe !

XK8 : une ambiance à bord très… Jaguar !

Commençons par les choses qui fâchent : la XK8 possède quelques défauts agaçants. Le premier c’est une habitabilité mesurée avec deux places arrière très symboliques. Toutefois, ce handicap se transformera en qualité lorsque la créature de vos rêves s’installera dans le siège passager vous obligeant à dire à vos amis moins désirables que vous ne pouvez pas les emmener faute de place…

Jaguar XK8 4.0
Sur cette photo, il manque l’essentiel : l’odeur suave et poivrée de la sellerie en cuir Connolly
Crédit photo :
Jaguar
Voir les photos

L’ergonomie n’est pas non plus fantastique mais sur ce point la Porsche 911 de l’époque fait pire… et pourtant on l’aime ! La visibilité enfin n’a rien à voir avec la vision panoramique offerte par un monospace. Mais hésiteriez-vous entre une Jaguar XK8 et un Renault Espace ?

 

Jaguar XK8 4.0
Malgré des commodos et des commandes « made in Ford », l’ensemble est harmonieux et chic
Crédit photo :
Jaguar
Voir les photos

En revanche, lorsqu’on pénètre à bord, la XK8 vous offre tout ce qu’on attend d’une Jaguar. L’habitacle ressemble à un salon. La superbe sellerie en cuir Connolly (réglable électriquement dans tous les sens) dégage un parfum poivré qui respire le bien-être. Un plaisir olfactif auquel s’ajoute le plaisir des yeux avec les grands panneaux de bois précieux qui garnissent le tableau de bord.

Les cadrans ronds qui percent la ronce de noyer sont sombres mais forment une instrumentation complète qui s’éclaire d’un joli vert pastel à la nuit tombante. Ici, tout est simple et harmonieux. Dans sa grande générosité, Ford aussi doté la voiture d’un équipement pléthorique : clim automatique, airbags et même une fantastique chaîne laser Harman/Kardon qui transforme la XK8 en véritable salle de concert… Dommage pour ceux qui ont balancé tous leurs CD !

Jaguar XK8 4.0
Crédit photo :
Jaguar
Voir les photos
à lire aussi