Mercedes-Benz G63 AMG 2013 : Jurassic peur !

Publié le mer 25/09/2019 - 14:01 . Mis à jour le mer 25/09/2019 - 15:16. par Jean-Luc Moreau

Apparu en 2013, le G63 AMG est à la fois un Classic, un Youngtimer et un modèle encore d’actualité en 2019. Un cas unique dans toute la production automobile mondiale. De même, à l’inverse de la tendance actuelle, il n'a que faire des économies de carburant et des émissions de CO2. La seule chose qui importe pour ce 4x4 « décalé » c'est de faire couler l'adrénaline à flot !

Mercedes G63 AMG 2013
Le Classe « G » a profité de nombreux liftings pour masquer ses … 40 ans ! Mais il garde la finesse aérodynamique d'une boîte à chaussures !
Crédit photo :
© Daimler AG
Voir les photos

Le G 63 AMG c'est un peu la créature du Dr Frankenstein. Imaginez : la base est un 4x4 rustique, né en 1979. Sur cet antique châssis échelle doté d'essieux rigides et d'une direction à recirculation de billes, les ingénieurs ont greffé un des plus puissants moteurs de toute la production automobile mondiale ! Pour éviter tout risque de rejet, ils ont fait subir un traitement de choc au corps du monstre en l'équipant de tous les dispositifs d'aide à la conduite existant à ce jour. Le résultat est un cocktail de sensations fortes au rang desquelles la peur occupe une place de choix.

Mercedes G63 AMG 2013
La première version, en 1979, développait 90 ch. à comparer aux 544 ch. du G 63 AMG de 2013 et aux 585 ch. de la version 2018
Crédit photo :
© Daimler AG

Ogre dehors, petit poucet dedans

Le premier contact avec le G63 AMG est déjà riche en émotions. Le monstre impressionne avec son physique d'armoire normande presque dépourvu de courbes. Dans ce panorama « jurassique », quelques détails sont là pour mettre le conducteur en garde. Tout d'abord le sigle «V8 biturbo » sur les ailes avant, puis les énormes jantes de 20 pouces. Enfin, les doubles échappements latéraux placés devant les roues arrière de chaque côté du véhicule. Malgré les 5 m de long sur 2 m de large, on est surpris par le peu d'espace à bord. C'est dû à la place importante qu'occupent les organes mécaniques.

Mercedes G63 AMG 2013
Pour masquer le poids des ans, l'habitacle est habillé de cuir, d'aluminium et de carbone
Crédit photo :
© Daimler AG

Classe bling, bling

L’ambiance intérieure est assez surnaturelle. On sent les origines rustiques du Classe G, en particulier avec le pare-brise et les vitres latérales plates, un cas aujourd’hui unique à ma connaissance dans toute la production auto mondiale (même une Dacia Logan a des vitres plus bombées !). C’est suranné mais chaque centimètre carré est recouvert de cuir, d’Alcantara, voire d’aluminium brossé. L'équipement est aussi au top du high-tech avec, entre autres, un système multimédia avec accès à Internet… Pratique pour trouver une chambre « proche l'hôpital » après avoir conduit la bête !

Mercedes G63 AMG 2013
Malgré les performances, la position de conduite évoque plus celle d'une camionnette que celle d'une voiture de sport
Crédit photo :
© Daimler AG
à lire aussi