Honda S2000 fiabilité

Publié le ven 30/08/2019 - 10:15 . Mis à jour le lun 23/09/2019 - 17:52. par Jean-Luc Moreau

Les Honda ont une réputation de fiabilité avérée. La S2000 n’échappe pas à cette règle. Toutefois, son caractère radical peut engendrer des usages préjudiciables à la fiabilité.

Honda S2000 transparence
Crédit photo :
Honda Motor Co.
Voir les photos

La principale source de problèmes de la S2000 provient des accidents qui ont touché de nombreux exemplaires. Il faut donc rechercher les traces d’éventuels travaux de réparation. Normalement, les principaux panneaux de carrosserie, y compris les ailes, les portes et le carénage avant comportent un autocollant avec le NIV de la voiture. S’il n’est pas présent c’est que des travaux de carrosserie ont déjà été effectués.

Il faut aussi rechercher un exemplaire en bon état de carrosserie. On trouve à peu près toutes les pièces mais certaines, comme le capot en aluminium, sont extrêmement chères. La rouille peut aussi être un problème sur les voitures qui sont fortement kilométrées, particulièrement les AP1. Il faut vérifier les passages de roue, le sous-châssis avant et les longerons.

Honda S2000 vue arrière
Crédit photo :
Honda Motor Co.
Voir les photos

Attention aux véhicules utilisés sur piste !

Les S2000 qui ont fait du circuit en gardent les traces. On peut le déceler en vérifiant les réglages et l’alignement des trains roulants. En effet, si un bras de suspension est légèrement plié par de trop fortes contraintes, il est presque impossible de régler parfaitement le carrossage, la chasse ou le parallélisme.

Honda S2000 piste
Crédit photo :
Aurely Terron Racing Photography
Voir les photos

Par ailleurs, toutes les S2000 qui ont fait de la piste ont des suspensions modifiées. On trouve aujourd’hui une quantité impressionnante de kits pour durcir et/ou rabaisser la voiture. Ce n’est pas sans conséquences. Une voiture plus basse fait travailler le différentiel à glissement limité Torsen dans des conditions non prévues à l’origine. Il peut en résulter une usure anormale avec une réparation très onéreuse à la clé (plus de 6000 euros)

Le fonctionnement prolongé à hauts régimes accélère également l’usure du moteur qui, s’il est extrêmement solide compte tenu de sa sophistication, n’est pas indestructible. La distribution (par chaîne) risque par exemple de souffrir des surrégimes

Essai Honda S2000 MK2 2006 : la moto à 4 roues

Le tuning, un cancer pour la mécanique !

Honda A&L Racing
Crédit photo :
A&L Racing
Voir les photos

Un moteur strictement d’origine, qui n’a jamais fait de circuit, peut sans problème arriver à 200 000 km. À ce stade, il commencera à consommer un peu d’huile (environ 1 l tous les 3000 km). Rien d’anormal mais il faudra vérifier régulièrement le niveau. Un réalésage est en effet une opération à déconseiller car il éliminera le revêtement spécial (FRM) qui réduit la friction sur les parois des cylindres.

Une préparation mécanique divise la durée de vie par deux !

En revanche, la plus petite préparation n’est pas sans incidence. Cela commence par les kits d’admission directe qui vont provoquer un phénomène de « blowby » qui fait monter la pression dans le carter moteur et grimper la consommation d’huile de façon spectaculaire. Le risque est un défaut de lubrification et tout ce que cela entraîne. En général, une préparation sérieuse s’accompagne d’un cloisonnement du carter d’huile et de l’ajout d’un refroidisseur. Deux éléments indispensables.

Honda S2000 guide d’achat
Honda S2000 turbo
Crédit photo :
A&L Racing
Voir les photos

L’augmentation de la puissance via une cartographie différente, l’ajout d’un turbo compresseur ou un nouveau paramétrage du VTEC (pour qu’il entre en action à un régime inférieur) peut réduire la durée de vie de moitié. En présence de telles modifications, il est indispensable d’effectuer un test de compression avant l’achat du véhicule.

Des puissances conséquentes (certaines préparations « route » arrivent à 450 ch.) vont aussi affaiblir les synchro de boîte de vitesses, l’embrayage et le différentiel. De nombreux propriétaires optent d’ailleurs pour un embrayage renforcé et des différentiels à glissement limité à disques.

Honda S2000 Classic Days le Mans 2019
Crédit photo :
Aurely Terron Racing Photography
Voir les photos

Pour le reste, la S2000 est particulièrement fiable. Il n’y a eu que très peu de rappels et ils concernent des organes qui ne sont pas essentiels (couvre capote, enrouleur de ceintures de sécurité). De plus, l’auto ne nécessite qu’un entretien courant classique malgré sa sophistication technique. Elle est par exemple beaucoup moins onéreuse à entretenir qu’une Porsche Boxster équivalente ou même qu’une Mercedes SLK, nettement moins enthousiasmante au volant.

Cote Honda S2000
à lire aussi