VW-Porsche 914 fiabilité

Publié le sam 29/06/2019 - 06:32 . Mis à jour le mar 24/09/2019 - 14:10. par Jean-Luc Moreau

La 914 est un assemblage d’organes réputés pour leur fiabilité, mais quelques problèmes de conception de la voiture et un mauvais entretien quasi généralisé peuvent rendre l’achat hasardeux. Voici donc les points à vérifier impérativement.

VW-Porsche 914/4 modèle 1972
L'horizon n'a pas toujours été clair pour la VW-Porsche 914
Crédit photo :
Porsche AG
Voir les photos

Difficile à vendre en occasion pendant 2 décennies (exception faite des 914/6), plutôt rares, les 914 ont souvent été délaissés par leurs propriétaires. L’entretien, pourtant simple, a été négligé avec des vidanges épisodiques. Les pièces défaillantes ont souvent été remplacées par des refabriquées, faciles à trouver et bon marché. Les « restaurations » relèvent plus du cache-misère que d’un travail dans les règles de l’art. Enfin, bons nombres de voitures ont couché dehors pendant longtemps ce qui peut s’avérer fatal pour la 914.

VW-Porsche 914 Historique

La corrosion, ennemi n°1 de la VW-Porsche 914

Porsche 914 corrosion

Même signée Porsche, la 914 présente un défaut de conception majeur : l’eau de pluie tombe en effet sur la batterie et accélère la corrosion du bac qui la supporte. La rouille s’attaque ensuite au longeron droit placé en dessous. Or, comme beaucoup d’éléments structurels ou de carrosserie de l’époque, ils sont mal protégés de la corrosion. L’intérieur des corps creux n’est, par exemple, pas peint, ni traité.

Porsche 914 corrosion

 

Pour savoir si un véhicule est touché à ce point névralgique, le mieux est de le mettre sur le cric. La moindre déformation trahit un défaut structurel majeur dont la réparation dans les règles de l’art pourrait représenter 50 % du prix de la voiture. La corrosion peut aussi s’attaquer aux planchers, aux fonds de coffres et aux bas de portes si les orifices d’évacuation de l’eau sont bouchés.

 

Les moteurs de la VW-Porsche 914 sont fiables

Il n’y a aucun souci particulier sur les moteurs de la 914, qu’il s’agisse des 4 ou du 6 cylindres. Évidemment, l’entretien de ce dernier et l’éventuel remplacement de pièces est beaucoup plus onéreux. Le 6 cylindres Porsche est également un peu plus fragile. Les tendeurs de chaînes de distribution d’origine (2 chaînes) doivent être changés tous les 80 000 km si on ne veut pas casser son moteur ou ils doivent être remplacés par un tendeur hydraulique moderne. Lorsqu’il est fortement sollicité, la température d’huile du 6 cylindres peut aussi grimper rapidement. Attention à la qualité du lubrifiant et à la fréquence des vidanges : minimum une fois/an lorsqu’on roule peu, quel que soit le kilométrage !

VW-Porsche 914 Guide d’achat
VW-Porsche 914 moteur 1.8
Les organes internes du 4 cyl VW sont surdimensionnés
Crédit photo :
Darin Schnabel ©2017 Courtesy of RM Sotheby's
Voir les photos
Le flat4 d’origine VW est encore plus fiable que le 6 cyl. Porsche
VW-Porsche 914 roulant image Porsche
Bien entretenue, une 914/4 peut parcourir plusieurs centaines de milliers de kilomètres !
Crédit photo :
Porsche AG
Voir les photos

Le flat4, type 4 de Volkswagen est encore plus fiable que le moteur Porsche. Contrairement au type 1 qui équipe la coccinelle, il possède un carter en aluminium (magnésium sur le type 1) et des organes internes plus massifs et plus solides. Dans sa configuration d’origine, il peut encaisser une puissance supérieure aux 100 ch. de la version 2 l. C’est une sorte de force tranquille qui peut sans peine atteindre les 200 000 km s’il n’a pas été préparé et si l’on respecte scrupuleusement les intervalles de vidange. En l’occurrence : 5000 km en cas de longs trajets et 2500 km en ville ou sur des trajets courts. Si l’on roule très peu, la vidange doit être effectuée, au moins, tous les ans. Sans atteindre le record d’Irv Gordon qui a couvert plus de 5 millions de kilomètres avec sa Volvo P1800 S, un allemand a parcouru 563.467 km avec sa 914 sans ouvrir le moteur.

Porsche 914 pièces
Des spécialistes comme Mecatechnic proposent des kits de réfection moteur à des prix raisonnables

En cas d’usure, les pièces sont un peu plus chères que sur un type 1 mais encore très raisonnables pour une voiture de sport ancienne (kit cylindre/piston : environ 350 euros).

L’injection est réputée capricieuse, à tort. Les pannes dont elle peut souffrir sont généralement dues à des fils endommagés ou à des capteurs défaillants mais rarement à l’électronique de contrôle. Beaucoup de 914 ont été immobilisées pendant des années car la plupart des garagistes ne savaient pas diagnostiquer l'injection. De nombreuses voitures ont ainsi été « converties » aux carburateurs et on vous présente ce changement comme une amélioration…

Essai VW-Porsche 914/4, 2 litres, 1974 : la Porsche du peuple
Porsche 914
Crédit photo :
Porsche AG
Voir les photos

Les pièces détachées pour la VW-Porsche 914

Vu sa grande diffusion et le « recyclage » de nombreux organes d’origine Porsche ou Volkswagen, les pièces de la 914 sont faciles à trouver. Le réseau Porsche Classic en propose beaucoup… Mais assez souvent à des prix Porsche ! Pour la mécanique des 4 cylindres, il est préférable de s’adresser à des spécialistes VW comme Mechatechnic. Le club 914 de France (www.914-clubporsche.fr) recommande également sur son site des vendeurs et réparateurs en France, en Europe et même aux USA où le choix est logiquement beaucoup plus important que chez nous.

Page acceuil Club Porsche 914 France
Le site du club Porsche 914 est particulièrement bien fait et riche d'informations en tout genre, dont les bonnes adresses pour entretenir ou restaurer une 914
Porsche 914 : la cote Argus Classic
à lire aussi