En 1934, une ceinture de routes pour faire respirer Paris

Publié le mer 10/07/2019 - 09:00 . Mis à jour le lun 16/09/2019 - 15:14. par Alexandre Neto

Elle défraie la chronique : La proposition de mutation du périphérique parisien pour lutter contre la pollution. Pourtant, c’est bel et bien dans un but écologique qu’en 1934, on envisageait déjà d’entourer Paris de routes. L’Argus se souvient.

Il semblerait que le “Périph’”, symbole du tout voiture, n’ait plus la cote. En effet, la maire de Paris, Anne Hidalgo a lancé une proposition choc, soutenue par des élus de toutes tendances qui vise à terme à supprimer le boulevard périphérique pour des raisons écologiques. Pourtant, à l’origine cette autoroute urbaine était destinée à faire respirer Paris. C’était en 1934, dans les colonnes de l’Argus que l’on apprenait la mise en place du “Plan Marquet”. L’objectif ? Faciliter la circulation autour de la capitale et faire en sorte que “Paris respire”.
 

Article de L'argus datant de 1934 et portant sur la création d'une ceinture de routes pour désengorger Paris.
à lire aussi