En 1950, L’argus présentait le “royal car”

Publié le mer 02/10/2019 - 12:14 . Mis à jour le mer 02/10/2019 - 12:30. par Alexandre Neto

Dans son numéro du 20 juillet 1950, L’argus présentait une voiture qui deviendra mythique : La Rolls-Royce Phantom IV. Produite à seulement 18 exemplaires, la voiture transportera les plus grands dirigeants mondiaux dont la famille royale britannique jusqu’en 2002.

En 1949, Rolls-Royce reçut une commande du Prince Philip, Duc d’Edimbourg, pour une limousine. Une occasion inespérée pour la marque de devenir constructeur officiel de la famille royale britannique, honneur réservé au concurrent Daimler depuis 1900. A l’achèvement de la voiture en juillet 1950, elle est présentée comme ayant été “conçue à la commande spéciale de Leurs Altesses Royales, la princesse Elisabeth et le duc d'Edimbourg”. Voiture privée et non officielle, elle le deviendra lors de l’accession au trône britannique de la princesse Elisabeth en 1953. Deux ans plus tard, la souveraine ordonnait la commande d’un second exemplaire. Ces voitures resteront les préférées de la famille royale jusqu’en 2002, et la livraison de deux Bentley personnalisées offertes par le constructeur à la Reine Elisabeth II.

Une voiture pour les cérémonies

Si côté mécanique, l’automobile n’affiche aucune prétention sportive, elle propose tout de même de solides performances, car le prince Philip désirait la conduire lui même. Le moteur de 8 cylindres en ligne développe 170 ch pour une cylindrée de 5.7 l, des capacités étouffées par le poids de l’engin, approximativement 2500 kg. De toutes façons, la vocation de cette Phantom IV n’est pas là. Son moteur fut développé pour permettre à la voiture de rouler à une faible vitesse pendant longtemps, afin d’offrir les meilleures conditions à ses royaux occupants durant les cérémonies ou parades.

Rolls-Royce Phantom IV 1950
La première Rolls-Royce Phantom IV est présentée dans L’argus en 1950. La famille royale anglaise l’utilise encore aujourd’hui.
Crédit photo :
L'argus
Voir les photos

L’automobile des dirigeants

La production de la Phantom IV s’étala de 1950 à 1956 pour uniquement 18 exemplaires, tous acquis par des membres de la famille royale britannique ou des chefs d’état. Parmi eux, le Général et dirigeant espagnol Francisco Franco qui en commanda 3 exemplaires, dont une toujours utilisée actuellement par le Roi Felipe VI. Sans oublier le Shah d’Iran, ou encore l’Emir du Koweït. Sur les 18 modèles produits, 16 sont toujours conservés dans des musées ou collections publiques et privées, notamment au sein du Musée BMW de Munich.

à lire aussi