Honda S2000, historique

Publié le mer 28/08/2019 - 14:09 . Mis à jour le lun 23/09/2019 - 17:43. par Jean-Luc Moreau

La Honda S2000 c’est l’aboutissement d’une lignée prestigieuse de sportives qui a débuté à l’aube des années 60 avec la S360. En 1998, elle célèbre aussi les 50 ans de la marque Honda avec une mécanique d’exception, inédite à ce niveau de gamme.

Honda S 2000
Crédit photo :
Honda Motor Co.
Voir les photos

En matière d’automobile, Honda n’a jamais aimé faire les choses comme les autres. Ainsi, en 1962, alors que les roadsters britanniques ont le vent en poupe, la jeune marque japonaise prend le contre-pied de cette mode pour lancer sa vision de la décapotable sportive. C’est une mini voiture, mue par un tout petit moteur. Il n’affiche que 356 cm³ mais propulse quand même la S360 à 100 km/h. Les S500, S600 et S800 qui suivent reprennent le même schéma avec des mécaniques toujours plus généreuses.

Les premiers roadsters Honda ont des moteurs étroitement dérivés de la moto

Sur la S800, il s’agit d’un 4 cylindres 791 cm³, étroitement dérivé de celui des motos. Avec ses 4 carburateurs, il développe 78 ch. DIN au régime incroyable de 8000 tr/mn. Sa puissance spécifique de 100 ch. par litre est un exploit pour un moteur de série de l’époque. La S2000 en est la digne descendante

Cote Honda S2000
Honda S360
La Honda S360 est la première d'une lignée de petits roadsters qui aboutira à la fin des années 80 à la S 2000. Leur point commun est une mécanique au caractère exacerbé
Crédit photo :
Honda Motor Co.
Voir les photos

Le concept car Honda SSM préfigure la S2000

Il faut attendre 25 ans pour que Honda se penche sur la descendance de la S800. Elle prend la forme d’un concept car qui est présenté au salon de Tokyo 1995. Il a été réalisé en interne par le studio Wako près de Tokyo et porte le nom assez peu poétique de SSM pour Sport Study Model.

Honda SSM
Le concept SSM est dû au bureau de style interne de Honda
Crédit photo :
Honda Motor Co.
Voir les photos

En fait, parallèlement, le carrossier italien Pininfarina a lui aussi livré sa vision du nouveau roadster Honda. L’Argento Vivo est beaucoup plus sensuelle que le SSM avec ses courbes généreuses. Mais c’est le style radical « maison » qui est retenu. Sous son long capot se cache également un moteur sans concessions. Il s’agit d’un 5 cylindres 2 l, doté de la fameuse technologie VTEC (Variable valve Timing and lift Electronic Control) qui modifie le temps d’ouverture et la levée des soupapes. Honda parle d’une vitesse maxi de 250 km/h, de suspensions dérivées de celles de la Supercar NSX, le tout avec… une boîte semi-automatique !

Honda Concept Argento Vivo
Pininfarina a également livré sa vision du roadster Honda avec ce concept car baptisé Argento Vivo (vif-argent)
Crédit photo :
Pininfarina
Voir les photos

L'intérieur ne manque pas non plus d’originalité, avec une séparation nette entre le siège du conducteur et celui du passager, ainsi qu'un tableau de bord enveloppant abritant un groupe d'instruments numériques positionné au centre.

Même s’il est plutôt extrême, le concept car SSM plaît. Honda décide donc de le lancer en production pour fêter les 50 ans de la marque en 1998. Certes, la version de série est légèrement différente esthétiquement et bien plus banale à l’intérieur. Mais l’essentiel est conservé : car même s’il a perdu un cylindre, le moteur s’annonce comme l’un des plus performants jamais fabriqués.

Honda SSM habitacle
Le poste de pilotage du concept car SSM s’inspire clairement de la Formule 1
Crédit photo :
Honda Motor Co.
Voir les photos

Honda S2000 : roadster sans compromis

Certes, le modèle de série est présenté assez tardivement et ne commence à être distribué qu’à la fin de l’année 1999, mais il conserve le caractère bien trempé du prototype SSM. La face avant a été légèrement modifiée pour d’évidentes raisons d’homologation. Ainsi les phares ont quitté le bouclier pour se retrouver à l’extrémité des ailes avant et la calandre est moins proéminente.

L’intérieur abandonne évidemment le concept du double cockpit mais conserve l’instrumentation numérique sous une forme simplifiée. Cette inspiration « Racing » se retrouve avec le bouton de démarrage de couleur rouge, situé à gauche du volant. Ce « engine start » met en marche un moteur qui a perdu un cylindre mais pas son panache.

Honda S2000 MK1 tableau de bord
Le tableau de bord de la S2000 de série n'a plus rien à voir avec le concept car si ce n'est l'instrumentation numérique
Crédit photo :
Honda Motor Co.
Voir les photos
Mieux que Ferrari !

Grâce à la magie du système VTEC de Honda, le 4 cylindres atmosphérique, de 2 l de cylindrée, développe 240 ch. au régime surprenant de 8300 tr/mn. Les performances sont à l’avenant : 240 km/h et 0 à 100 km/h en 6,5 s. Évidemment, la S2000 est une propulsion, avec une répartition idéale des masses, son moteur étant placé en arrière des roues avant. Elle reçoit aussi un différentiel autobloquant de type Torsen et une monte pneumatique spécifiquement développée par Bridgestone. Autant de caractéristiques qui séduisent les amateurs de conduite sportive mais aussi les préparateurs et même… Le cinéma.

Essai Honda S2000 MK2 2006 : la moto à 4 roues
Moteur Honda S2000
Le secret du « simple » 4 cylindres de la S2000 c'est son système VTEC qui permet un régime maxi de 9000 tr/mn !
Crédit photo :
Honda Motor Co.
Voir les photos

La Honda S2000, une des stars de Fast and Furious

Le potentiel de la S2000 n’échappe pas aux producteurs du blockbuster Fast and Furious qui sort sur les écrans en 2001. Dans une livrée anthracite, décorée de flocons stylisés, c’est la voiture de Johnny Tran dans le premier opus de la série. Un autre modèle fortement modifié apparaît ensuite dans 2 Fast 2 Furious. Cette fois la voiture est équipée d’un turbo et d’un système d’injection de protoxyde d’azote. On la remarque surtout par sa peinture rose, personnalisée à l’aérographe, son intérieur en fourrure rose et blanche et ses appendices aérodynamiques hypertrophiés. C’est la voiture du personnage Suki, interprété par Devon Aoki qui passe là du métier de top-modèle à actrice. Cette notoriété va malheureusement faire beaucoup de mal à la S2000 qui deviendra dès lors une des proies favorites des tuners. De fait, aujourd’hui, il est difficile, principalement aux États-Unis, de trouver un exemplaire strictement d’origine…

Honda S2000  2 fast 2 furious
La saga Fast and Furious, très connotée tuning à ses débuts, a plus desservi la Honda S2000 qu'elle n'a contribué à sa notoriété auprès des collectionneurs
Crédit photo :
RM Sotheby's
Voir les photos

Trois versions pas fondamentalement différentes

Tout au long de ses 10 années de production, la S2000 a connu 3 variantes. La première est fabriquée dans l’usine Honda de Takanezawa à Tochigi aux côtés de la Supercar NSX. Puis, à partir de 2004, la production est transférée dans l’usine de Suzuka. C’est à ce moment que surviennent les premières modifications importantes sur la voiture. Cette nouvelle série porte la dénomination MK2 mais reste une AP1.

Honda S2000 guide d’achat
Honda 000 AP 2

L’AP2 est une version pour le marché US qui adopte un moteur dont la cylindrée passe à 2,2 l, sans modification de la puissance, mais avec un couple plus important, obtenu à un régime moins élevé. Cette AP2 connait une ultime évolution avec la Club Racing, apparue en 2008. Plus agressive, plus légère, plus rigide, elle est conçue pour maximiser le potentiel de la S2000 sur piste. Elle abandonne d’ailleurs sa capote au profit d’un couvre tonneau fixe et d’un hard-top en aluminium optionnel.

Depuis, l’arrêt de sa production, la S2000 est malheureusement sans descendance…

Honda S2000 Club Racing
La version CR pour Club Racing n'a pas été commercialisée en dehors des États-Unis
Crédit photo :
Honda Motor Co.
Voir les photos
Honda S2000 fiabilité
à lire aussi