Volvo LCP 2000 : le diesel écolo… a failli exister!

Publié le mer 28/08/2019 - 11:37 . Mis à jour le lun 23/09/2019 - 17:54. par Jean-Luc Moreau

Matériaux allégés, biodiesel, faibles consommations et émissions : le Volvo LCP 2000 a tout pour redorer l’image du diesel. Pourtant, ce concept car né il y a 4 décennies n’a jamais eu de descendance…

Volvo LCP 2000
Crédit photo :
Volvo
Voir les photos

Volvo est surtout connu pour ses travaux dans le domaine de la sécurité mais ce que l’on sait moins c’est que le constructeur suédois se consacre aussi depuis longtemps au développement de voitures écologiques. En 1976, il travaille ainsi à la mise au point d’un véhicule électrique. Le projet n’aboutira pas mais servira de base, en 1979, à l’étude d’un concept qui préfigure l’avenir.

Volvo LCP 2000
Crédit photo :
Volvo
Voir les photos

Le LCP 2000 pour Light Component Project, projet de véhicule à composants allégés pour l’an 2000, est une citadine 2 portes à hayon cunéiforme avec un arrière très abrupt. L’originalité c’est que ce hayon en matière plastique permet d’accéder non pas au coffre mais à la banquette arrière, installée dans le sens contraire de la marche. L’engin de 3,98 m de long sur 1,65 m de large n’est pas spécialement esthétique mais il affiche un Cx très performant pour l’époque de 0,28. Sa plus grosse qualité c’est cependant son poids très réduit puisqu’il ne pèse que 654 kg, soit un tiers de moins que ses équivalents contemporains.

Volvo LCP 2000
Crédit photo :
Volvo
Voir les photos

Diesel écolo !

Sous le capot, la mécanique est encore plus surprenante. Il s’agit d’un 3 cylindres diesel, 1,3 l turbo, construit en magnésium et fonctionnant à huile de colza. Ce bloc compact et ultra léger (58 kg) délivre 50 chevaux pour un couple de 90 Nm à 3400 tr/mn. Des caractéristiques suffisantes pour autoriser, vu la finesse aérodynamique et la légèreté de la voiture, de bonnes performances (0 à 100 km/h : 11 s, 180 km/h) mais surtout afficher des consommations record pour l’époque. Selon le cycle ECE en vigueur au début des années 80, le LCP 2000 consomme 3 l/100 km à 90 km/h, 4 l/100 km à 120 km/h, 4,1 l/100 km en ville et seulement 3,7 l/100 km en cycle combiné.

Volvo LCP 2000
Crédit photo :
Volvo
Voir les photos

 Grâce à son biocarburant, ses émissions de CO2 (du réservoir à la roue) sont quasi nulles et ses rejets de particules ou d’oxydes d’azote (NOx) satisfont déjà aux normes en vigueur à l’heure actuelle… Alors pourquoi ne pas avoir produit un tel véhicule en série ? Simplement parce que lors de sa présentation au printemps 83, la « voiture écologique » n’intéressait personne. Les pubs vantaient plutôt les km/h que les litres/100 km. On a toujours tort d’avoir raison trop tôt !

Volvo LCP 2000
Crédit photo :
Volvo
Voir les photos
à lire aussi