Wolseley Hornet et Riley Elf, les Mini les plus snob

Publié le jeu 09/01/2020 - 22:08 . Mis à jour le mer 15/01/2020 - 08:08. par Nicolas Meunier

BMC compte bien plus que les deux seules marques Austin et Morris qui ont eu l’exclusivité de l’ADO 15, déclinée en Morris Mini Minor et Austin Seven à son lancement. Voilà pourquoi une version spéciale, plus luxueuse et à carrosserie tricorps a été développée pour Wolseley et Riley.

Riley Elf
La Riley Elf se veut la plus chic des dérivés Mini
Crédit photo :
BMW
Voir les photos

Née en 1952 de la réunion d’Austin et Morris, la British Motor Corporation (BMC) a initié le mouvement de concentration de l’industrie britannique, qui n’a fait que s’accélérer au fil des décennies, au point de se fondre en une unique entité, le Rover Group. Si, dans l’affaire, Austin est arrivée seule, Morris n’était que la tête de pont de la Nuffield Organisation, qui venait avec les labels MG, Riley, Wolseley.

Certains distributeurs BMC, qui ne proposaient ni Morris, ni Austin, ne pouvaient pas vendre la Mini.

Historiquement, chaque marque avait son propre réseau de distribution et son propre positionnement. Si bien que certains agents de la marque, qui ne distribuaient ni Austin ni Morris, ne pouvaient proposer à la vente la Mini Minor/Seven. C’est ainsi qu’il fut décidé de dériver une variante plus luxueuse de la petite auto imaginée par Alec Issigonis, et qui serait vendue sous les blasons Riley et Wolseley.

Des Mini très peu dans l'esprit Issigonis

Sans conteste, cette variante présentée à l’été 1961 ne correspondait guère aux préceptes de rationalité qu’affectionnait Alec Issigonis. Car ici, tout était pour le paraître ou presque, ce qui explique que l’ingénieur ait toujours été fort peu disert sur ces modèles, dont le dessin a été confié à Dick Burzi. Alors que la version initiale de l’ADO 15 se distinguait par ses lignes sans chichi, on lui ajouta ici une calandre chromée (différente entre la Riley Elf et la Wolseley Hornet).

Riley Elf
Avec son intérieur en bois, la Riley Elf se voulait encore plus chic que la Wolseley Hornet
Crédit photo :
BMC
Voir les photos

Surtout, la carrosserie était profondément modifiée dans la partie arrière : rallongée à 3,27 m, la petite auto adoptait maintenant une silhouette tricorps, avec des phares intégrés dans des ailerons et un couvercle de malle séparé. Les montants arrière perdaient au passage leur nervure apparente. La modification, spectaculaire, avait pour mérite d’augmenter le volume de coffre de 75 litres. La contrepartie était celle d’un poids en hausse, de 65 kg pour la Hornet et 85 kg pour la Elf, encore plus luxueuse que sa sœur du fait d’une planche de bord en bois occupant toute la largeur de l’habitacle.

Un moteur à la peine

Evidemment, la hausse de poids n’était pas sans conséquence sur les performances, nettement dégradées par rapport aux Morris et Austin : le 0 à 100 km/h réclamait 32 secondes, contre 26,5 secondes. Etant donné le tarif plus élevé des Riley et Wolseley (respectivement 693 £ et 672 £ contre 526 £ pour une Austin ou une Morris), les ventes eurent bien du mal à décoller. Dès 1963, on corrigea donc le tir avec l’arrivée d’un nouveau moteur, et en diminuant les tarifs. Reprenant toujours la base du A-Series, sa cylindrée passait à 998 cm3. La puissance grimpait ainsi à 38 ch (34 ch auparavant), pour une souplesse et un dynamisme accru, enfin à la hauteur du standing revendiqué.

Wolseley Hornet
L'arrivée d'un nouveau moteur en 1963 a permis d'améliorer les performances
Voir les photos

Malgré cela, ces deux variantes sont restées assez confidentielles (30.912 Riley et 28.455 Wolseley produite sur toute la durée de leur carrière) et ont disparu du catalogue en 1969, pour laisser place à la Clubman. Voilà qui a par la même occasion signé l’arrêt de mort de Riley. Seul un étrange avatar de ces modèles a perduré en Afrique du Sud. Ce marché avait jusqu’ici droit à une Wolseley 1000, mélangeant une carrosserie de Mini à un avant de Hornet. A partir de 1969, on exporta les presses des Hornet et Elf dans ce pays, pour y produire jusqu’en 1971 une Mini tricorps, à l’avant d’Austin, qui n’existera nulle part ailleurs !

à lire aussi