E-TYPE (1961)

Avec une production de 72507 exemplaires entre 1961 et 1975, la Jaguar Type E fit office de symbole automobile des Swinging Sixties. Décliné en trois carrosseries (coupé, cabriolet et 2+2), le modèle se fit une place de choix parmi la Jet-Set internationale grâce à ses performances exceptionnelles pour l'époque. Equipée initialement d’un moteur 6 cylindre 3.8 l de 265 ch la Type E atteignait 240 km/h ! le véhicule bénéficiera en 1971 d’un nouveau moteur V12 5.3 l de 272 ch, certes un peu plus puissant mais au caractère moins sportif. Ni la complexité de la conception ni le coût d’entretien n’entacheront sa réputation, et même Enzo Ferrari admit que le coupé Type E série 1 était “La plus belle voiture du monde”.